Abbaye Saint-Jacques de Montfort

ogiveLes origines de l’abbaye

Construite en 1152 par Guillaume, Seigneur de Montfort-Gaël et Jean de la Grille, évêque de Saint-Malo, elle est occupée par les Chanoines réguliers de l’ordre de Saint-Augustin. Ceux-ci suivaient l’une des règles monastiques les plus rigoureuses de l’époque. Plusieurs prieurés relevaient de l’abbaye de Saint-Jacques.

De la Révolution à nos jours

À la Révolution, l’abbaye est vendue comme bien national, puis occupée jusqu’en 1911 par les Ursulines. Elle est sauvée de la démolition par les Pères Montfortains en 1921, qui en font le séminaire de leurs missions. Un incendie ravage l’église et le cloître en 1976. Aujourd’hui, un centre de formation agricole occupe les lieux.

À ne pas manquer !
Il ne reste de l’église que des vestiges et le portail ouest, aux fines colonnettes surmontées de chapiteaux ornés de feuillages ainsi que le cloître du 17e siècle.